date_range Débute le 17 septembre 2018
event_note Se termine le 28 octobre 2018
list 35 séquences
assignment Niveau : Introductif
chat_bubble_outline Langue : Français
card_giftcard 12.6 points
Envie de partager ce MOOC dans votre entreprise ?
My Mooc
For Business
- /5
Avis de la communauté
0 avis

Les infos clés

credit_card Formation gratuite
verified_user Certification payante
timer 21 heures de cours

En résumé

Qu’est-ce que la stratégie et à quoi sert-elle ? Qu’est-ce-qui est stratégique aujourd’hui ? Comment appréhender les grands enjeux internationaux contemporains ? Comment mener l’analyse d’une situation stratégique ? Comment décider en avenir incertain ?

Plus de trente personnalités, chercheurs, enseignants, praticiens des questions stratégiques, vont vous guider dans votre réflexion en s’appuyant sur des cas concrets et emblématiques tirés des divers champs des questions stratégiques : fondamentaux de la réflexion stratégique, questions politico-militaires, scène stratégique internationale, menaces contemporaines… Ce choix d’une pédagogie par l’exemple permet de mettre en perspective les notions théoriques traditionnellement enseignées.

À l’issue de ce cours, vous aurez une meilleure compréhension d’ensemble sur les questions vitales pour nos sociétés. Vous serez également en mesure de mieux distinguer ce qui relève du temps long de ce qui relève du temps court, de faire le tri entre l’essentiel et le secondaire, notamment dans la masse considérable d’informations que nous recevons tous quotidiennement, de hiérarchiser les intérêts des différents acteurs en présence. Vous pourrez ainsi élaborer vos propres grilles de lecture et d’analyse, prendre le recul nécessaire sur une situation et la mettre en perspective pour prendre les meilleures décisions.

more_horiz Lire plus
more_horiz Lire moins
report_problem

Les prérequis

Au grand public et aux étudiants intéressés par les questions stratégiques. Il n'y a pas de prérequis.

dns

Le programme

Semaine 1 - La stratégie : fondamentaux

  • Introduction de la semaine 1
  • La stratégie, science ou art ? (O. Zajec)
  • Comment décider en avenir incertain ? (P. Silberzhan)
  • Stratégie du jeu d’échec (E. Neiman)
  • Entretien conclusif de la semaine 1 (J-V. Holeindre)

Semaine 2 - Le champ politico-militaire

  • Introduction de la semaine 2
  • Le rôle de la puissance militaire (F. Charillon)
  • Articulation entre le politique et le militaire (S. Abrial)
  • La dissuasion nucléaire (B. Tertrais)
  • Entretien conclusif de la semaine 2 (E. Tenenbaum)
  • Bonus : Stratégies aériennes : un éventail de choix de la paix à la guerre (J. de Lespinois)
  • Bonus : Stratégies maritimes contemporaines (M. Motte)

Semaine 3 - La scène stratégique internationale I : "Forces profondes"

  • Introduction de la semaine 3
  • La sécurité collective (C. Grand)
  • Démographie et rapports de force (G. F. Dumont)
  • Les migrations internationales (C. Withol de Wenden)
  • Entretien conclusif de la semaine 3 (F. Charillon)

Semaine 4 - La scène stratégique internationale II : acteurs stratégiques

  • Introduction de la semaine 4
  • Etats-Unis : entre isolationnisme et wilsonisme : l’art d’aller à la guerre… Ou pas (F. David)
  • Les représentations de l’espace russe de sécurité (J-C. Romer)
  • Tensions frontalières en mer de Chine méridionale (D. Allès)
  • Les interventions françaises en Afrique (F. Turpin)
  • Entretien conclusif de la semaine 4 (J-F. Daguzan)

Semaine 5 - Extension du champ des questions stratégiques I

  • Introduction de la semaine 5
  • La « coopétition » (F. Le Roy)
  • Cyberstratégie et cyberpuissance : des enjeux géopolitiques ? (F. Douzet)
  • La géopolitique du sport (P. Boniface)
  • Les enjeux de la francophonie (M-C. Saragosse)
  • Entretien conclusif de la semaine 5 (F-B. Huyghe)

Semaine 6 - Extension du champ des questions stratégiques II

  • Introduction de la semaine 6
  • Les formes criminelles modernes (N. Lalam, D. Weinberger)
  • Les stratégies de lutte contre la finance criminelle (M-C. Dupuis)
  • Le terrorisme (A. Bauer)
  • L’Hybridation des menaces (A. Bauer, J-F. Gayraud, N. Gnesotto, J. Henrotin, J. de Saint-Victor, E. Tenebaum, général A. Windeck)
  • Entretien conclusif de la semaine 6, Conclusion générale (A. Bauer)
record_voice_over

Les intervenants

Alain Bauer
Alain Bauer est professeur titulaire de la chaire de criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers et senior fellow du John Jay College of Criminal Justice de New-York et de l'université de Droit et de Sciences Politiques de Chine à Beijing. Il est aussi conseiller de la police de New-York (NYPD), de la Sûreté du Québec (SQ) et du Sherif de Los Angeles (LASD). Il est l’auteur d'une trentaine d'ouvrages de référence sur les questions criminelles et de sécurité. Alain Bauer exerce ou a exercé de multiples activités au sein de diverses institutions. Il a présidé le Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS) entre 2012 et 2018, le conseil d’orientation de l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP) de 2003 à 2012 ou encore le Groupe de contrôle des fichiers des douanes (2009). Il a également été rapporteur du Groupe de travail sur la sécurité au quotidien en 2007 et a co-présidé la Mission sur le Livre Blanc de la Sécurité Publique en 2011. Alain Bauer est également président du Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégique (CSFRS), en fonction depuis 2009.

Olivier Caron
Olivier CARON est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et ancien élève de L’Ecole Nationale d’Administration. Rejoignant le Ministère des Affaires Étrangères en 1986, il sert à Addis Abeba où il assure la liaison de la France avec les organisations régionales africaines. Au Ministère des Affaires Étrangères, il est ensuite chargé du suivi des négociations sur la Convention d’Interdiction des Armes Chimiques, avant d’assurer la représentation de la France auprès de l’organisation mise sur pied à la Haye pour l’application de cette convention. Il rejoint ensuite l’Ambassade de France à Washington comme conseiller pour les questions politico-militaires. Il est appelé au cabinet du Premier Ministre en 2002 en tant que conseiller pour les affaires stratégiques et prend ensuite la direction internationale du Commissariat à l’Énergie Atomique, responsabilité couplée avec celle de Gouverneur pour la France auprès de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique à Vienne. Ambassadeur à Singapour entre 2009 et 2013, il rejoint ensuite Montréal pour exercer les fonctions de Représentant Permanent de la France auprès de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale. Olivier Caron est Directeur Général du CSFRS depuis septembre 2016.

Paul Cesari
Le général de brigade aérienne (2S) Paul Cesari est ingénieur de l’École de l’air. Breveté du Collège Interarmées de Défense (CID : ex-Ecole de Guerre), il est également ancien auditeur du Collège de défense de l’OTAN et de l’Institut national des hautes études de sécurité et de justice (INHESJ). Pilote-commandant de bord dans le transport aérien militaire, il participe notamment à des opérations en Afrique, au Moyen-Orient et dans les Balkans (1985-2001). Il occupe ensuite différents postes de direction et d’état-major, dans les domaines de la planification et des programmes, des relations internationales, de la formation supérieure et de la recherche stratégique. Il sert à l’état-major de l’armée de l’air, au cabinet militaire du ministre de la défense, à l’École de guerre (2001-2012). Il rejoint ensuite le Centre d’études stratégiques aérospatiales pour y exercer les fonctions de directeur adjoint, puis il prend la direction du Séminaire interarmées des grandes écoles militaires en 2014. Le Général (2S) Paul Cesari est conseiller militaire du CSFRS depuis novembre 2016.

Avec la participation de :

store

Le concepteur

Le Conservatoire national des arts et métiers est un grand établissement d’enseignement supérieur dédié à la formation tout au long de la vie. Créé par la Convention en 1794 sur proposition de l’abbé Henri Grégoire «pour perfectionner l’industrie nationale», le Cnam est aujourd’hui un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, doté du statut de grand établissement.

L’établissement public, ses 28 centres régionaux et ses 150 centres d’enseignement accueillent chaque année près de 100 000 élèves (salariés, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants), qui viennent au Cnam pour actualiser leurs connaissances, perfectionner leurs compétences, ou acquérir un diplôme, du niveau bac jusqu’aux diplômes de 3e cycle et d’ingénieur.

Pour répondre aux attentes de ses publics, le Cnam se donne pour objectif de proposer 70% de son offre de formation au format numérique, permettant de déployer des modes d’apprentissage pluriels (présentiel, hybride, à distance) et d’assurer l’accessibilité de son offre à tous, partout et à tout moment.

En complément de cet objectif le Cnam a inscrit dans son schéma directeur le développement de cours massifs, ouverts et en ligne (MOOC), pour le public francophone, qui viendra, sous des formes différentes, compléter son offre de formation diplômante. Les premiers cours dans les domaines du management, de la santé, de l’informatique et des mathématiques sont déjà en production.

assistant

La plateforme

France Université Numérique est le diffuseur des cours en ligne des établissements d’enseignement supérieur français et de leurs partenaires.

Il opère plusieurs plateformes de diffusion, dont la plus connue, FUN MOOC, est la première plateforme académique francophone mondiale. Grâce à de nombreux établissements partenaires, cette plateforme propose un vaste catalogue de cours s’enrichissant de jour en jour avec des thématiques variées et d’actualité.
 

Vous êtes le concepteur de ce MOOC ?
Quelle note donnez-vous à cette ressource ?
Contenu
0/5
Plateforme
0/5
Animation
0/5