date_range Débute le 18 septembre 2018
event_note Se termine le 6 novembre 2018
list 4 séquences
assignment Niveau : Introductif
label Informatique & Programmation
chat_bubble_outline Langue : Français
card_giftcard 4.8 points
3.7 /5
Avis de la communauté
2 avis

Les infos clés

credit_card Formation gratuite
verified_user Certification gratuite
timer 8 heures de cours

En résumé

Ce MOOC est le deuxième volet du parcours La Fabrication Numérique.

Que se passe-t-il quand les objets se connectent à Internet ? Découvrez les mécanismes et les protocoles pour connecter un objet à Internet ou connecter des objets entre eux. 

Vous utiliserez les technologies issues des FabLabs pour fabriquer “Nelson”, un petit objet intelligent et autonome, contrôlé par votre smartphone ou votre ordinateur.

Vous apprendrez également à re-programmer votre objet à l’infini pour l’adapter à vos besoins.

Rejoignez la communauté des bidouilleurs et des inventeurs de ce MOOC, inscrivez-vous ! 

À la fin du MOOC, je suis capable de…

  • Schématiser l’architecture et les protocoles de communication entre les objets et Internet.
  • Identifier le chemin de la donnée d’un capteur physique jusqu’à son traitement dans une application web.
  • Construire un objet connecté à Internet (basé sur Arduino) capable d'interagir avec d’autres objets.

Prérequis

Des notions en électronique et en développement informatique sont nécessaires pour suivre ce MOOC. Pour cela, nous vous invitons à suivre le MOOC introductif Programmer un objet avec Arduino, issu du parcours La Fabrication Numérique.

more_horiz Lire plus
more_horiz Lire moins
dns

Le programme

Semaine 0 : Bienvenue !
Semaine 1 : Microcontrôleur ESP et servo moteur
Semaine 2 : Connexion Wifi et données
Semaine 3 : API Web
Semaine 4 : Visualisation Web

record_voice_over

Les intervenants

BAPTISTE GAULTIER

Ingénieur passionné par les FabLabs

Baptiste a débuté sa carrière en 2009 à l'Institut Mines Télécom en tant qu'ingénieur de Recherche. Il s'est intéressé à l’informatique embarquée dans les véhicules autonomes pour rejoindre ensuite une équipe spécialisée dans l'Internet des objets. Baptiste est un un passionné d'open-source et d'open-hardware ; il utilise aujourd'hui les technologies de la Fabrication Numérique pour ses projets professionnels et personnels. Il enseigne depuis 2012 ces thématiques au sein de l'École des Beaux-Arts de Rennes, à Télécom Bretagne mais aussi dans un des premiers FabLabs français, le LabFab.

 
GLENN SMITH

Ingénieur, bidouilleur, animateur et inventeur

Avec plus d'une vingtaine d'années d'expérience dans l'industrie en tant qu'ingénieur en électronique et informatique industrielle, Glenn apporte son savoir-faire et son enthousiasme avec l'envie de partager et bidouiller ensemble. Glenn est aussi porteur d'un projet d'"open space" chez lui dans la région Midi-Pyrénées.

 
LAURENT MATTLÉ

Bidouilleur curieux

Laurent est curieux ! Il a passé sa carrière dans des domaine variés (post-production, design, informatique, service géneraux, web...) Il prône la transversalité et l'esprit d'exploration et comme il a toujours créé, bricolé. Il continue aujourd'hui avec tous les outils qu'il trouve !

 
SIMON LANDRAULT

Dresseur de robots

Simon est un passionné de robotique et de l'embarqué depuis ses études. Après plusieurs participations en coupe de robotique et plein de choses apprises, il a décidé de transmettre sa passion et son esprit de partage en écrivant des tutoriels, son plus gros ouvrage étant un tutoriel sur Arduino.

 
EMMANUEL GOUDOT

Ingénieur, et président du Fablab Robert-Houdin à Blois

Depuis sa TI-57, Emmanuel n'a jamais cessé de bricoler en électronique, en informatique. Maintenant, son terrain de jeu c'est le Fablab avec les imprimantes 3D, les Arduinos ou RPi, les découpeuses laser... C'est magique tout ça ! Que de choses passionnantes à apprendre et à partager.

 
MAXIME CASTELLI

Designer d’interactions

Maxime Castelli est un designer d’interactions passionné de nouvelles technologies, qu’il se plait à concilier dans des projets à la croisée des différents domaines de la création. Diplômé de l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne en Media et Interaction Design, il expérimente et développe en abordant le design de manière ludique. Son projet de fin d’études Nelson, alliant design d’objet et nouveaux médias, est un petit module connecté simple et malin permettant de “hacker” les objets du quotidien.

 
LAURENT TOUTAIN

Maître de conférences Télécom Bretagne

Laurent Toutain est maître de conférences à Télécom Bretagne au sein du département RSM. Il est responsable de l’équipe OCIF (Objets communicants - Internet du Futur) qui se focalise sur les évolutions protocolaire et architecturale de l’Internet liées à la conception de nouveaux services (Smart grid, vêtements intelligents…). Après avoir travaillé sur le protocole IPv6 et les mécanismes de transition dans différents environnements, il s’intéresse actuellement à leur intégration dans l'Internet des Objets. Il contribue également aux FabLabs pour l’adoption de ces protocoles. Il est l'auteur de plusieurs livres de référence sur les réseaux.

store

Le concepteur

L'Institut Mines-Télécom est un acteur majeur public de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation dans les domaines de l'ingénierie et du management.

Il est composé de 10 grandes écoles Mines et Télécom sous tutelle du ministre du redressement productif (Mines Albi, Mines Alès, Mines Douai, Mines Nantes, Mines ParisTech, Mines Saint-Etienne, Télécom Bretagne, Télécom École de Management, Télécom ParisTech, Télécom SudParis) et de deux écoles filiales (Télécom Lille et Eurecom). Il entretient des relations privilégiées avec deux partenaires stratégiques, Mines Nancy, composante de l’Université de Lorraine, et Armines.

L’Institut Mines-Télécom est en pointe en matière d’innovation pédagogique. Premier groupe d’écoles d’ingénieur en France, il diplôme chaque année 8% des ingénieurs.

Les cours en ligne ouverts à tous participent d’un mouvement de création et d’animation de communautés pour la formation initiale et tout au long de la vie. L’Institut Mines-Télécom contribuera à ce mouvement et y impliquera l’ensemble de ses parties prenantes : enseignants-chercheurs, étudiants et futurs étudiants, diplômés, entreprises et de la manière la plus générale tous les apprenants intéressés par les domaines de spécialité de l’Institut.

assistant

La plateforme

France Université Numérique (FUN MOOC) est la plate-forme nationale française présentée via un portail web visant à promouvoir l'utilisation des cours en ligne ouvert et massif (MOOC).

Les cours sont hébergés par une plateforme distincte du portail et accessibles gratuitement par tous après inscription. 

Avis de la communauté
3.7 /5 Moyenne
1
1
0
0
0
Contenu
3.8/5
Plateforme
3.5/5
Animation
3.8/5
Le meilleur avis

Ce MOOC qui fait partie du cycle de MOOC sur la fabrique numérique est très intéressant et très abordable en même temps (assez court aussi). Très bonne idée de proposer de construire un objet connecté au fur et à mesure (chose que je n'ai pas pu faire mais ça n'empêche pas de suivre le MOOC). LA correction par les pairs, une bonne idée sur le papier, en pratique c'est un peu frustrant de se faire corriger par des gens qui font ça un peu par dessus la jambe :-/

le 26 janvier 2018
Quelle note donnez-vous à cette ressource ?
Contenu
0/5
Plateforme
0/5
Animation
0/5
le 15 mars 2018

La première session a été intéressante, même si le choix de ESP8266 n'est peut-être pas pertinent vu sa faible diffusion dans la version choisie (NodeMCU ESP12E). La correction par les pairs donne beaucoup de travail quand on le fait correctement. Dommage que tout le monde ne joue pas le jeu, même si ce n'est pas l'essentiel. Un mooc un peu court et qui manque d'approfondissement.

le 26 janvier 2018

Ce MOOC qui fait partie du cycle de MOOC sur la fabrique numérique est très intéressant et très abordable en même temps (assez court aussi). Très bonne idée de proposer de construire un objet connecté au fur et à mesure (chose que je n'ai pas pu faire mais ça n'empêche pas de suivre le MOOC). LA correction par les pairs, une bonne idée sur le papier, en pratique c'est un peu frustrant de se faire corriger par des gens qui font ça un peu par dessus la jambe :-/