date_range Débute le 28 mai 2018
event_note Se termine le 30 juin 2018
list 4 séquences
assignment Niveau : Introductif
chat_bubble_outline Langue : Français
card_giftcard 64 points
Envie de partager ce MOOC dans votre entreprise ?
My Mooc
For Business
Avis de la communauté
1.7
starstarstarstar
Voir l'avis

Les infos clés

credit_card Formation gratuite
verified_user Certification gratuite
timer 8 heures de cours

En résumé

Satisfaire nos besoins essentiels tout en rompant avec la logique linéaire dominante « extraire, fabriquer, consommer, jeter » qui génère une exploitation irraisonnée des ressources de notre planète et une profonde perturbation du système biosphère : voici l’objectif de l’économie circulaire.

Comment y parvenir ? En favorisant des modes de production et de consommation moins dispendieux et qui, à service rendu égal, permettent de réduire les quantités de matières et d’énergies mises en circulation, tout en s’appuyant sur celles qui sont issues de la réutilisation des produits tout au long de leur cycle de vie ou de leur recyclage final.

De nombreuses stratégies d'économie circulaire sont aujourd'hui développées. Elles sont portées par des acteurs variés, et concernent aussi bien l'échelle locale, nationale, qu'internationale. Dans ce contexte, ce cours placé sous la responsabilité scientifique de Dominique Bourg (Université de Lausanne) vous permettra :

  • de mieux comprendre ce qui est fait et ce qui est dit par tous ces "acteurs de l'économie circulaire" ;
  • d'accroître votre capacité d'être à la fois critique et force de proposition par rapport à ces projets d'économie circulaire ;
  • d'identifier les savoirs et les compétences utiles pour investir le champ de l'économie circulaire.

more_horiz Lire plus
more_horiz Lire moins
dns

Le programme

  • Semaine 1 : Contexte
    Sous la responsabilité de Dominique Bourg, Université de Lausanne
    Cette partie introductive met tout d'abord en évidence les raisons pour lesquelles une économie circulaire est nécessaire. Les notions de finitude, de limites planétaires et de risques sont pour cela explicitées. Puis elle propose un premier cadrage de l'économie circulaire, tant sur le fond que sur son articulation avec d'autres notions comme les Objectifs de Développement Durable (ODD).

  • Semaine 2 : Définition
    Sous la responsabilité de François Grosse (Forcity) et de Sabine Barles (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)
    Cette partie propose un cadrage plus approfondi de l'économie circulaire en examinant la nature et l'évolution des flux de matière qui traversent nos sociétés. Cette analyse, conduite à l'échelle planétaire et régionale, est utile pour définir les limites de validité du modèle d'économie circulaire, mais aussi pour en définir de premiers indicateurs de suivi.

  • Semaine 3 : Exemples
    Sous la responsabilité de Béatrice Bellini (Université Paris Nanterre), de Frédérique Vincent (Institut Mines Telecom) et de Sandrine Gombert-Courvoisier (ENSEGID - Bordeaux INP)
    Cette partie propose tout d'abord une sélection d'initiatives portées par des acteurs privés et/ou publics. Elles permettent de découvrir les différentes stratégies opérationnelles de l'économie circulaire, comme l'écologie industrielle, l'économie de fonctionnalité ou encore l'allongement de la durée de vie des produits. Les fondements de ces "piliers" de l'économie circulaire sont ensuite présentés.

  • Semaine 4 : Leviers d'action
    Sous la responsabilité de Vincent Aurez et de Jean-Claude Lévy (Institut de l'économie circulaire)
    Cette dernière partie s'intéresse aux leviers d'action pour rendre désirable et faisable une économie circulaire, que ce soit dans les pays industrialisés ou dans les pays en développement. Une grille de lecture pluridisciplinaire est apportée, intégrant l'économie, le droit, la gestion, la géographie, les sciences de l'ingénieur, la politique ou encore la sociologie.
record_voice_over

Les intervenants

Dominique Bourg
Philosophe, professeur à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne (Suisse). Ses domaines de recherche sont l'étude de la pensée écologique, les risques et le principe de précaution, les stratégies de dématérialisation, le débat public et la démocratie écologique.

François Grosse
Co-fondateur et président de la société ForCity, consacrée à l’aide à la décision pour les autorités publiques et les entreprises, à l’aide de la simulation numérique, collaborative, de l’évolution urbaine et des grands projets publics et privés. Ingénieur, il a dirigé durant quinze ans des filiales de la branche « propreté » du groupe Veolia, avant d’y conduire le développement de nouveaux services numériques.

Sabine Barles
Professeure d’urbanisme-aménagement à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheure à l’UMR Géographie-Cités. Ses travaux portent sur les techniques et l’environnement urbains dans une perspective à la fois historique (XVIIIe-XXIe siècles) et contemporaine. Elle s’intéresse en particulier aux interactions entre sociétés et biosphère qu’elle analyse à travers leur métabolisme, base de l’écologie territoriale.

Frédérique Vincent
Directrice de l'enseignement et de l'international à l'Institut Mines-Télécom et professeure à Mines ParisTech. Experte en sciences de l’environnement, ses principaux travaux de recherche et enseignements portent sur les déchets, les transferts de polluants et l’écologie industrielle, domaine sur lequel elle a commencé à travailler dès le début des années 1990.

Béatrice Bellini
Maître de conférences à l’Université Paris Nanterre. Docteur en sciences de gestion, elle est spécialisée en management de l’environnement et du développement durable. Ses travaux portent tout particulièrement sur l'étude des modèles d'affaires responsables.

Sandrine Gombert-Courvoisier
Maître de conférences en écologie et écologie humaine à l’ENSEGID (Institut National Polytechnique de Bordeaux). Elle travaille sur les impacts écologiques des activités humaines, notamment des activités de consommation, et s’intéresse dans ce cadre aux questions de consommation responsable.

Jean-Claude Lévy
Historien-géographe, il a occupé diverses fonctions dans les ministères de l’Environnement, du Tourisme et des Affaires Étrangères. Il est actuellement Conseiller spécial auprès du Délégué pour l’action extérieure des collectivités locales et s’est vu confier une mission par l'ancien Ministre du Développement Pascal Canfin afin d’examiner l’hypothèse de l’économie circulaire dans les pays en développement.

Vincent Aurez
Vincent Aurez est expert associé de l’Institut de l’économie circulaire et consultant au sein du département Performance Durable & Transformation du cabinet EY.

store

Le concepteur

Créée en juin 2005, l’Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED) est l’une des sept Universités Numériques Thématiques (UNT) soutenues par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Malgré son nom, une Université Numérique Thématique n’est pas une université en soi, puisqu’elle ne délivre pas de diplôme et n’inscrit pas d’étudiants.

Les UNT ne se substituent donc pas aux établissements eux-mêmes. Elles ont pour mission, dans le cadre d’une mutualisation à l'échelle nationale, de valoriser, produire, diffuser, et rendre largement accessibles à des étudiants et à des enseignants des ressources pédagogiques numériques validées validées scientifiquement.

Après plus de cinq années d'activité sous la forme associative, la forme juridique d'UVED a évolué en fondation partenariale pour pouvoir élargir et renforcer ses activités, notamment en associant des établissements publics et privés. L'arrêté d'autorisation de création de la Fondation partenariale UVED a été publié au Bulletin Officiel n° 28 du 14 juillet 2011 du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche marquant ainsi l'acte de naissance de la Fondation.

assistant

La plateforme

France Université Numérique est le diffuseur des cours en ligne des établissements d’enseignement supérieur français et de leurs partenaires.

Il opère plusieurs plateformes de diffusion, dont la plus connue, FUN MOOC, est la première plateforme académique francophone mondiale. Grâce à de nombreux établissements partenaires, cette plateforme propose un vaste catalogue de cours s’enrichissant de jour en jour avec des thématiques variées et d’actualité.
 

Avis de la communauté
1.7 /5 Moyenne
starstarstarstarstar
0
starstarstarstarstar
0
starstarstarstarstar
0
starstarstarstarstar
1
starstarstarstarstar
0
Contenu
0.5/5
Plateforme
1.5/5
Animation
3/5
Le meilleur avis

Je n'ai pas suivi cette session, mais une plus ancienne, donc j'espère que c'est en voie d'amélioration, mais les premières vidéos sur l'avenir des ressources pétrolières et gazières et leur disponibilité, ça m'a emballée, j'avais hâte d'en apprendre plus, et ensuite les machins sur les flux de matière et de substance, c'est essentiel à connaître, mais c'était tellement mal présenté, tellement ennuyeux, je me serais crue en classe quand je dessinais sur un coin de feuille pour passer le temps. Comme mon avis ne porte pas sur la dernière session, il faut prendre ça avec des pincettes, mais j'ai trouvé trop de blablas généraux dans beaucoup de vidéos. Vous gagneriez à faire des vidéos plus courtes et plus vivantes.

le 2 février 2018
Vous êtes le concepteur de ce MOOC ?
Quelle note donnez-vous à cette ressource ?
Contenu
0/5
Plateforme
0/5
Animation
0/5
le 2 février 2018
starstarstarstar

Je n'ai pas suivi cette session, mais une plus ancienne, donc j'espère que c'est en voie d'amélioration, mais les premières vidéos sur l'avenir des ressources pétrolières et gazières et leur disponibilité, ça m'a emballée, j'avais hâte d'en apprendre plus, et ensuite les machins sur les flux de matière et de substance, c'est essentiel à connaître, mais c'était tellement mal présenté, tellement ennuyeux, je me serais crue en classe quand je dessinais sur un coin de feuille pour passer le temps. Comme mon avis ne porte pas sur la dernière session, il faut prendre ça avec des pincettes, mais j'ai trouvé trop de blablas généraux dans beaucoup de vidéos. Vous gagneriez à faire des vidéos plus courtes et plus vivantes.