Cities are back in town : sociologie urbaine pour un monde globalisé
list 8 séquences
assignment Niveau : Introductif
label Droit et Sciences Politiques
chat_bubble_outline Langue : Français
card_giftcard 9.6 points
4.3 /5
Avis de la communauté
1 avis

Les infos clés

credit_card Formation gratuite
verified_user Certification payante
timer 16 heures de cours

En résumé

La mondialisation et l'européanisation favorisent le développement rapide des villes à travers le monde. L'urbanisation atteint de nouveaux sommets aujourd’hui avec l'essor des mégacités (plus de 15 millions d'habitants) comme Calcutta, Los Angeles, Dhaka, Le Caire, Tokyo, New York, Shanghai, Mexico ou Séoul. Au-delà de la métropole moderne, les chercheurs tentent de donner un sens à ces grandes régions urbaines au moyen de concepts divers tels que « post-métropoles », « villes globales », et « régions métropolitaines globales ». Ce cours passera en revue les débats et les modèles de villes et métropoles actuels proposés par les sciences sociales afin d'en analyser et comparer les développements contemporains. Comment étudier ces villes quand elles deviennent des mégarégions urbaines, leur taille importe-t-elle et en quoi ? Assiste-t-on à la naissance d'un immense monde urbain ou, au contraire, au-delà de l'apparente convergence de processus de mondialisation complexes, compris dans leur relation avec le capitalisme mondial, est-il possible d'identifier des différenciations masquées et le renforcement de mondes urbains distincts ? Quel sens donner à ce monde urbain alors que les villes ne sont pas des unités indépendantes mais doivent être comprises non seulement en termes de territoires et d'enracinement mais également de relations, afin de prendre en compte les flux, la mobilité, les circulations ? Quelle pertinence peuvent avoir des concepts de sciences sociales développés en Occident pour l'analyse de la transformation de Lagos ? Jusqu'à quel point le développement systématique de nouvelles formes de comparaison entre les villes du Nord et du Sud peut-il faire évoluer les sciences sociales et contribuer à surmonter la tendance à privilégier les comparaisons entre nations ?

Pour l'instant, dans les conditions actuelles du capitalisme, les questions politiques, économiques, culturelles et sociales deviennent de plus en plus urbaines. Selon la conception moderne de la ville mondiale, caractérisée par la taille, par l'agrégation des logements, les divisions différenciées du travail, et la densité des interactions, plusieurs conceptions de la ville ont fini par s'entremêler et parfois s'opposer. Ces conceptions soulignent différents processus d'intégration : la ville matérielle et ses murs, ses places, ses maisons, ses routes, ses services, ses bâtiments, ses déchets, et son infrastructure physique ; la ville culturelle des imaginaires, des différences, des représentations, des idées, des symboles, des arts, des textes, des sens, des religions, et des esthétiques ; la politique et les politiques de la ville en termes de domination, de pouvoir, de gouvernement, de mobilisation, de politiques publiques, de sécurité sociale, d'éducation ; la ville sociale des révoltes, des inégalités ethniques, économiques et de genre, de la vie quotidienne et des mouvements sociaux ; et l’économie de la ville : la division du travail, l'échelle, la production, la consommation, le commerce..... Les questions urbaines classiques portant sur les inégalités, le logement, le gouvernement, l'intégration, se mêlent aux questions sur le tissu urbain, sur la mobilité et l'enracinement, sur le développement durable et les risques, sur l'apparition des villes « cyborg », sur le contrôle social et les émeutes, la culture urbaine, l'innovation, et le développement économique urbain. Toutes les vidéos produites par Sciences Po pour ce MOOC sont sous licence Creative Commons (BY / NC / SA) Plan du cours Semaine #1 : Introduction, définitions, questions urbaines et l'utilisation de modèles Semaine #2 : Les villes européennes et le modèle d'intégration wébérien Semaine #3 : Les villes coloniales et post coloniales Semaine #4 : Les villes industrielles (et les villes socialistes) et les modèles marxistes Semaine #5 : Les métropoles américaines et l'école de Chicago, Semaine #6 : Les post-métropoles, fragments et différences Semaine #7 : Les villes mondiales et les mégacités Semaine #8 : Les villes intelligentes et la sociologie des sciences et technologies

more_horiz Lire plus
more_horiz Lire moins
dns

Le programme

  • Week 1 - Introduction, définitions, questions urbaines et l'utilisation de modèles
    Introduction to urban sociology
  • Week 2 - Les villes européennes et le modèle d'intégration wébérien
    European city model
  • Week 3 - Les villes coloniales et post coloniales
    Colonial city model
  • Week 4 - Les villes industrielles (et les villes socialistes) et les modèles marxistes
    Industrial city model
  • Week 5 - Les métropoles américaines et l'école de Chicago
    Metropolis model
  • Week 6 - Les post-métropoles, fragments et différences
    Global city model
  • Week 7 - Les villes mondiales et les mégacités
    Post metroplis model
  • Week 8 - Les villes intelligentes et la sociologie des sciences et technologies
    Digital city model
record_voice_over

Les intervenants

Patrick Le Galès

Centre d'études européennes

store

Le concepteur

Sciences Po est une institution d’enseignement supérieur et de recherche en sciences humaines et sociales qui consacre 35% de son budget à la recherche.
Fondée en 1871, elle forme depuis 140 ans les responsables de demain, dans le secteur privé comme dans la haute administration, la politique et la recherche.
Sciences Po se caractérise par une internationalisation poussée : sur les 12 000 étudiants que compte l’établissement, 46% sont des étudiants internationaux et viennent de plus de 150 pays. Sciences Po investit dans la responsabilité sociale et fait de la diversité sociale et culturelle une composante structurante de son identité. 27 % des étudiants éligibles sont boursiers à Sciences Po. Ils étaient 6% en l’an 2000.

Sciences Po contribue au débat public par sa recherche et par la variété des débats et conférences qui y sont organisés chaque année.
Depuis une dizaine d’années, Sciences Po s’emploie à intégrer les outils numériques à ses enseignements (espaces de travail partagés, eCours, Moodle, Cartothèque en ligne, cartographie des controverses, projet Forccast etc.) et s’est donc naturellement intéressé au format proposé par les MOOCs et aux nouvelles possibilités offertes en matière d’innovation pédagogique.

assistant

La plateforme

Coursera est une entreprise numérique proposant des formation en ligne ouverte à tous fondée par les professeurs d'informatique Andrew Ng et Daphne Koller de l'université Stanford, située à Mountain View, Californie.

Ce qui la différencie le plus des autres plateformes MOOC, c'est qu'elle travaille qu'avec les meilleures universités et organisations mondiales et diffuse leurs contenus sur le web.

Avis de la communauté
4.3 /5 Moyenne
1
0
0
0
0
Contenu
5/5
Plateforme
4/5
Animation
4/5
Le meilleur avis

Très bonne application

Mamadou Aliou Barry
Mamadou Aliou Barry,
le 7 juin 2018
Quelle note donnez-vous à cette ressource ?
Contenu
0/5
Plateforme
0/5
Animation
0/5
Mamadou Aliou Barry,
le 7 juin 2018

Très bonne application

Vous pourriez être intéressé par...