Benoît Labourdette : image et mobilité
list 1 séquence
assignment Niveau : Introductif
label Art et Design
chat_bubble_outline Langue : Français
card_giftcard 0.6 point
- /5
Avis de la communauté
0 avis

Les infos clés

credit_card Formation gratuite
timer 1 heure de cours

En résumé

Dans cette séquence Benoît Labourdette rend compte des mutations opérées par l’apparition des caméras sur les téléphones mobiles. De quelle manière, la portabilité des téléphones a-t-elle modifié les pratiques de captation ? Est-il plus « simple » de filmer avec ces nouveaux outils mis à la disposition de tous ?

more_horiz Lire plus
more_horiz Lire moins
dns

Le programme

FILMER AVEC UN TÉLÉPHONE MOBILE Dans cette séquence Benoît Labourdette rend compte des mutations opérées par l’apparition des caméras sur les téléphones mobiles.

ÉDUCATION À L’IMAGE Le cinéaste insiste sur l’importance de s’emparer des technologies portables afin de questionner et représenter le monde. NOUVELLES

PRATIQUES DU MONTAGE Benoît Labourdette explique ici comment la pratique du montage s’est considérablement transformée en quelques décennies.

MOBILITÉ DU TOURNAGE Cette séquence nous informe sur les nouvelles possibilités de création et de diffusion qu’offrent des moyens techniques tels que le Digital Cinema Package.

MOBILITÉ DE LA PROJECTION Investir l’espace public ou encore renouveler notre regard sur le monde sont des actions que le cinéaste souhaite instituer à partir de l’utilisation du picoprojecteur.

EXPLORATION AVEC LES DRONES S’il s’agit d’abord de retracer l’histoire des drones, le cinéaste s’attache également à mettre en lumière ses possibilités d’exploration du monde « vu du ciel ».

 

record_voice_over

Les intervenants

EPSSA (Ecole Professionnelle Supérieure d’Arts graphiques et d’Architecture)

Benoît Labourdette est né en 1970. Il dirige la société Quidam production (www.quidam.fr) et exerce dans quatre domaines de l’audiovisuel : la création (auteur, cinéaste et producteur), la diffusion (organisateur de festivals et d’événements culturels), la pédagogie (formations professionnelles aux nouveaux médias et éducation à l’image) et la technologie (expertise en cinéma et vidéo numérique). Il est l’auteur de plusieurs fictions et documentaires (La tête dans l’eau en 1995, Fatigue en 2000, Triton en 2007 et Les acteurs inconscients en 2009, etc.). Il a également été directeur artistique et coordinateur général du Festival Pocket Films de sa création en 2005 jusqu’en 2010 avec le Forum des images (Paris).

store

Le concepteur

L'École Professionnelle Supérieure d'Arts Graphiques de la Ville de Paris (EPSAA) est une école municipale publique supérieure et professionnelle, qui présente un cursus de 3 ans en (arts graphiques) , une prépa artistique (1 an) ainsi qu'un cursus multimédia.
Elle dispense également des cours du soir en arts appliqués (dessin, chromatologie, photographie, vidéo, communication visuelle, archicad...) dans le cadre des Cours municipaux d'adultes (CMA) de la Ville de Paris.

Quelle note donnez-vous à cette ressource ?
Contenu
0/5
Plateforme
0/5
Animation
0/5

Vous pourriez être intéressé par...